Cueillir et conserver les champignons
Cueillir et conserver les champignons
Cueillir et conserver les champignons

OkayZine

Cueillir et conserver les champignons

Note :

Vive l’automne ! Dans les prés ou dans les bois, c’est le moment de ramasser des champignons : l’occasion de faire prendre un grand bol d’air frais à toute la famille. Et pour les citadins une petite balade dominicale sur votre marché préféré s’impose. Mais avant de penser à la bonne fricassée, quelques conseils…

 

Partager :

Avant de partir

  • Equipez-vous de vêtements chauds et imperméables, de chaussures de marche ou de bottes, de plusieurs paniers larges et de couteaux (à bout rond pour les enfants).
  • Evitez les sacs plastiques car ils maintiennent les champignons dans une atmosphère humide qui les abîme
  • Munissez-vous d’un guide sur les champignons
  • Prévoyez une solution hydro alcoolique ou des lingettes pour nettoyer les mains à la fin de la balade.

Lors de la balade

  • Assurez-vous que la cueillette n’est pas interdite.
  • Ne ramassez pas les champignons sur le bord des routes, à proximité de friches industrielles ou de décharges. Ils ont pu être contaminés par un polluant. Les champignons sont de vraies éponges qui concentrent particulièrement les métaux lourds provenant des gaz d’échappement ou des rejets industriels.
  • Munissez-vous d’un bâton de bois mort pour trouver certaines espèces qui se cachent sous les feuilles comme les trompettes de la mort.
  • Ne ramassez que les champignons dont vous êtes sûr qu’ils sont comestibles et savoureux. Si vous avez le moindre doute, laissez-les en place. Prudence ! Certains champignons vénéneux ressemblent beaucoup à des espèces comestibles. Observez-les et identifiez-les sur place à l’aide de votre guide ou photographiez-les pour faire des recherches en rentrant à la maison.
  • N’arrachez pas les champignons afin de ne pas détruire la partie qui leur permet de se renouveler : coupez-les délicatement au couteau. Exception : si vous souhaitez ramasser un champignon inconnu pour le faire identifier par un pharmacien, cueillez-le entier : le pied et le chapeau sont indispensables pour le reconnaître.
  • Séparez les champignons récoltés par espèce : un panier pour les chanterelles, un pour les bolets… En aucun cas vous ne devez mettre un champignon douteux avec d’autres dont vous êtes sûr. Un seul champignon vénéneux peut contaminer toute une récolte.
  • Ne cueillez que des champignons en bon état : laissez les trop vieux (souvent véreux) ou les trop petits. Ils assureront la reproduction de l’espèce !
  • Nettoyez grossièrement les bons champignons : enlevez les brindilles et la terre, la préparation en sera simplifiée.
  • Apprenez aux enfants à ne pas donner de coups de pied dans les « mauvais » champignons. S’ils sont toxiques pour nous, ils jouent un rôle dans l’écosystème et peuvent servir de nourriture à des animaux ou d’autres champignons.

Après la cueillette

  • Avant de monter dans la voiture pour rentrer, nettoyez les mains (surtout celles des enfants) avec une solution hydro alcoolique ou des lingettes. En arrivant à la maison, lavez-vous tous les mains soigneusement.
  • Au moindre doute, faites vérifier votre récolte par un pharmacien ou par un mycologue. De nombreuses associations proposent à l’automne des expositions et des « expertises » gratuites.
  • Conservez les champignons au réfrigérateur et consommez-les au maximum dans les deux jours suivant la récolte.
  • Pour les nettoyer : certains conseillent un simple brossage. D’autres préfèrent les laver à condition qu’ils ne soient pas spongieux :
  • plongez simplement les champignons à lamelles dans l’eau
  • laissez-les sécher sur un torchon ou des feuilles d’essuie-tout Okay

Astuces conservation :

Si la cueillette a été bonne, vous pouvez conserver les champignons que vous ne consommez pas immédiatement en les faisant sécher. Pour cela, ne les lavez pas, contentez-vous de les brosser de façon à enlever les brindilles et la terre.

Coupez les gros champignons type bolets, en lamelles de 8 mm d’épaisseur. Laissez entiers les petits comme les mousserons, les trompettes et les chanterelles.

Disposez-les sans qu’ils ne se touchent sur un plateau recouvert de feuilles d’essuie-tout Okay.

Placez les plateaux dans des endroits aérés en évitant une exposition directe au soleil qui les ferait noircir. Si vous les entreposez à l’extérieur, pensez à les rentrer la nuit, car l’humidité les ferait pourrir.

Retournez-les tous les deux jours afin qu’ils sèchent de façon homogène et pensez à changer vos feuille d’essuie-tout Okay. Le temps de séchage varie en fonction de la température et de l’humidité.

Une fois parfaitement secs, entreposez-les dans des bocaux dans un lieu sec et à l’abri de la lumière.

Autre solution plus délicate pour les faire sécher : vous pouvez les enfiler sur un fil à l’aide d’une aiguille. Tendez cette belle guirlande de champignons dans une pièce bien ventilée.

La durée de conservation optimale est de 2 ans, profitez-en !

Astuce réhydratation :

Dosez la quantité de champignons dont vous avez besoin en sachant que 15g de champignons secs correspondent à 100g de champignons réhydratés. Disposez-les dans un saladier et recouvrez-les d’eau tièdependant 30 min. Retirez-les à l’aide d’un écumoire et veillez à ne pas jeter l’eau. Filtrez-la, puis faites cuire les champignons 10 min dans cette eau de trempage. Ensuite, vous pouvez encore filtrer cette eau de cuisson et vous en servir pour délayer une préparation ou une sauce.

0 commentaire

Commenter l'article

Note de l'article :