Savez-vous lire les étiquettes ?
Savez-vous lire les étiquettes ?
Savez-vous lire les étiquettes ?

OkayZine

Savez-vous lire les étiquettes ?

Note :

Les étiquettes alimentaires comportent un grand nombre d’informations, pas toujours très digestes.

 

Partager :

Pour y voir plus clair dans nos assiettes, quelques réponses aux questions les plus fréquentes…

Comment sont listés les ingrédients ?

Les ingrédients sont classés par poids, du plus important au moins important. L’ingrédient indiqué en premier est donc celui qui compose en plus grande partie la préparation. Par exemple, si la liste commence par « matières grasses », sachez que le produit en contiendra plus que n’importe quel autre ingrédient.

Comment s’y retrouver dans les E … ?

Les additifs sont classés par catégories et désignés par leur nom ou par leur code Européen qui commence par un E suivi de trois chiffres.

Les principales familles d’additifs sont :

  • Les colorants E100 à E199
  • Les conservateurs, qui empêchent la présence et le développement de micro-organismes indésirables : E200 à E299
  • Les antioxygènes ou anti-oxygènes : E300 à E399.
  • Les agents de texture dont le rôle est de stabiliser la texture (émulsifiants, stabilisants, épaississants, gélifiants) : E400 à E499
  • Les anti-agglomérants, les exhausteurs de goût, les agents de sapidité, les arômes, les édulcorants sont d’autres familles d’additifs.

Quelle différence entre DLC et DLUO ?

La DLC (Date Limite de Consommation) est exprimée sous la mention « à consommer jusqu’au…(jour, mois) ». Elle apparaît sur les produits, qui consommés après la date indiquée sont dangereux pour la santé. Après cette date, ces produits doivent être retirés de la vente. La DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale)correspond à « à consommer de préférence avant…(jour, mois, année) ». Cette date indique le délai au-delà duquel le produit perd de ses qualités gustatives ou nutritionnelles. Il peut s’altérer, être moins bon, mais ne représente pas de danger pour la santé.

« Frais », ça veut dire quoi ?

L’allégation « Frais » est réservée aux produits fabriqués depuis moins de 30 jours. Elle indique que le produit est aussi bon que lorsqu’il a été fabriqué et qu’il doit être conservé par réfrigération ou pasteurisation, sans conservateur. Sachez qu’hormis l’allégation « extra frais » portée par les œufs (c’est-à-dire pondus depuis moins de 9 jours), tous les autres superlatifs du type « Super frais », « Très grande fraîcheur » sont des arguments commerciaux qui ne correspondent à aucune règle de production ou de composition. « Biologique », « Pur » , « Campagne », « Fermier », « Paysan », « Artisanal », « Fait maison », « Allégé », « Source de vitamines et/ou minéraux », « A teneur en lipides réduite »… sont aussi des allégations qui ont des définitions précises et dont la conformité est vérifiée par la DGCCRF.

Pour en savoir plus : http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/…

« Sel » et « Sodium », c’est pareil ?

En chimie, le nom du sel est le chlorure de sodium. Cet élément se compose de 60% de chlorure et 40% de sodium. Le sodium est donc un composant du sel. Lorsqu’un produit comporte 1 g de sodium, il contient en fait 2,5 g de sel. Pour connaître la quantité de sel contenue dans 100g, multipliez par 2,5 le chiffre désignant la teneur en sodium. Faites le calcul et souvenez-vous que la limite recommandée d’apport quotidien en sel est d’environ 4g. Egalement, n’oubliez pas que la quantité indiquée est valable pour 100g de produit. Si le produit pèse 400g, multipliez évidemment par 4.

0 commentaire

Commenter l'article

Note de l'article :